On the Blog

Nous vivons dans un monde toxique et stressant !

Quand une femme est constamment fatiguée, fait de la rétention d'eau, a des baisses d’humeur, de l'anxiété, des douleurs, des seins douloureux, de l'infertilité, le syndrome prémenstruel (SPM) entre autres….Si vous expérimentez ces symptômes, ils sont très certainement dus à un excès en œstrogènes !

Un sentiment de bien-être n'est atteint que lorsque le niveau d'œstrogène s’équilibre avec le niveau de progestérone dans le corps. C’est le ratio entre l'œstrogène et la progestérone qui est important. Même une femme avec de faibles niveaux d'œstrogènes peut avoir des symptômes d’excès en œstrogènes si elle n'a pas suffisamment de progestérone.

Pourquoi avons-nous un surplus en œstrogènes ?

L'une des principales causes de l'excès d'œstrogènes dans notre corps est l'exposition constante aux xéno-œstrogènes (œstrogène étranger) qui perturbent notre système endocrinien et déséquilibre nos hormones. Les xéno-œstrogènes sont liposolubles et non biodégradables dans la nature. Les principales sources de ces xéno-œstrogènes sont les pesticides, les détergents, les produits pétroliers, les produits en plastique, les cosmétiques, et même les contraceptifs tels que les spermicides présents dans les gelées des diaphragmes et les gels vaginaux.

ÉVITEZ de boire votre café ou thé chaud dans les tasses en plastique ou en styromousse. ÉVITEZ de chauffer vos aliments dans des ustensiles en plastique.
Tous ces agents contribuent aux symptômes causés par l’excès des œstrogènes !

6 conseils pour réduire l’excès d’œstrogènes

  1. Démarrez avec une dose plus élevée de progestérone bio-identique, pour commencer (200mg quotidiennement). Il est parfois difficile de persuader les gens de le faire, mais c'est la seule chose qui aidera; une faible dose va stimuler des récepteurs d'œstrogènes et augmenter les symptômes de dominance en œstrogènes. L'utilisation d'une quantité élevée n'est nécessaire que si le problème persiste. Nous avons vu des femmes utiliser 400-600mg / jour pendant plusieurs mois, et chaque fois qu'elles essayaient de réduire, leurs symptômes revenaient. Habituellement, dans les 3 à 6 mois, ils peuvent commencer à réduire lentement. Cela dépend aussi du problème.
  2. Utilisez la crème de progestérone tous les jours, si vous êtes en pré ou péri ménopause et que vos symptômes persistent. Au lieu de la pause habituelle après les règles, vous pouvez utiliser la crème en continu jusqu'à ce que vos symptômes diminuent.
  3. Augmentez la dose de progestérone bio-identique dans les périodes de stress. La progestérone se transforme en cortisol et en adrénaline par les glandes surrénales dans le mode «combat-fuite». En situation stressante, les glandes surrénales utilisent davantage la progestérone secrétée par les ovaires. Le manque de progestérone fait à son tour des ravages avec  perturbe nos fonctions de reproduction et cela devient l'une des causes d’infertilité. Compléter avec de la progestérone naturelle peut faire des merveilles pour tant de femmes qui luttent avec l'infertilité, les fausses couches, SPM, bouffées de chaleur, sueurs nocturnes et autres déséquilibres hormonaux.
  4. La progestérone bio-identique inverse la rétention d'eau. Une des fonctions de la progestérone est de bloquer les récepteurs de l'aldostérone. L’aldostérone provoque la rétention de sodium, qui à son tour provoque la rétention d'eau. La progestérone est un excellent diurétique. Celle-ci est tellement efficace  qu’elle  est administrée  par voie intraveineuse à ceux qui souffrent de traumatismes cérébraux afin d’éviter les complications.
  5. ‌ . Évitez le manque de vitamine D ! Pour obtenir de meilleurs résultats pendant la prise de progestérone, veillez à votre taux de vitamine D. Il est conseillé de faire régulièrement des examens de sang pour s'assurer que vous n'êtes pas parmi les 85% de personnes qui manquent de vitamine D.
  6. ‌ Évitez la pilule contraceptive et l’hormonothérapie car elles contiennent de l'œstrogène et de la progestérone de synthèse  (communément appelée «progestatif de synthèse»). Ces progestatifs provoquent une chute du taux de progestérone naturelle ce qui entraîne les nombreux symptômes déjà mentionnés. Si vous êtes sous hormonothérapie ou sous pilule contraceptive et que vous souhaitez en sortir, faites-le progressivement en conjonction avec la progestérone.

Le témoignage de Diane - Comment celle-ci a surmonté ses symptômes de dominance en œstrogènes :

Après des années de fatigue, que j'ai attribuées à une période exigeante et stressante de ma vie, j'ai découvert et commencé à utiliser votre crème de progestérone. Après les premiers mois d’ adaptation, la fatigue n'étaitt plus un problème. De même, la rétention d'eau, la déprime, l'anxiété, les maux et les douleurs, la sensibilité des seins, etc, sont partis ! Il semble fou que quelque chose de si simple, naturel et abordable soit encore si méconnu dans notre culture en ce qui concerne les femmes et la santé. Mais comme je me dis ainsi qu’à mes propres clients, nous sommes et devons être les meilleurs avocates de ce qui est bon pour nos vies et notre corps !

La réponse à la dominance en œstrogènes est la supplémentation par la progestérone

La dominance en œstrogènes peut être réduite en complétant avec la crème de progestérone Bio-identique et en réduisant l’exposition aux toxines environnementales ou xéno-œstrogènes.
C'est naturel et abordable !

Avez-vous essayé le nouveau pulvérisateur sans air de progestérone Natpro ?

Voici deux raisons pour lesquelles il gagne en popularité:
No 1 : En ce qui concerne la posologie, la gestion est plus simple ! Par exemple, si vous voulez utiliser 200mg tous les jours, cela équivaut à 4 jets !

No 2 : Grâce à cette technologie, les dernières gouttes sont utilisées car il ne reste aucun résidu dans le pulvérisateur !

Contact Us

 

Get Your FREE "Expert Video Series"

© 2017 Crème de Progestérone bio-identique- All Rights Reserved